Si c’était ma dernière journée en tant que Scrum Master dans l’équipe, quels conseils donnerais-je à mon remplaçant à propos de la situation actuelle ?

Pourquoi cette question ?

La seule chose qui ne change pas… c’est le changement. Le Scrum Master peut être amené à quitter une équipe (fin de mission, équipe mature, projet qui s’arrête, etc). De ce fait si un nouveau Scrum Master arrive une passation de connaissance se fait (habitudes de l’équipe, règles, évènements et pratiques agiles).

Les réponses possibles

Un grand coach m’a appris : lorsque je coach une personne, je considère que la seule chose que je sais d’elle est que je ne sais rien… Je laisserai ce nouveau Scrum Master découvrir l’équipe, l’inviterait à noter son étonnement, ce qui plait, des axes d’amélioration et à être ce qu’il est, trouver sa place dans l’équipe, insuffler une énergie nouvelle, rompre avec les habitudes.

Les réponses à éviter

Induire, influencer, mettre des étiquettes, dénigrer. Au contraire, garder en tête le mantra de la rétrospective “les personnes présentes dans l’équipe sont les bonnes personnes” et “ce qui s’est passé n’aurait pas pû se passer autrement” et accueillir chacun avec bienveillance.

Qu’est-ce que je fais maintenant à partir de cette question ?

J’applique le principe du Boy Scout XP (Xtrem Programing) : je suis transparent et je quitte l’équipe aussi proprement que possible, en veillant à son autonomie.

Poursuivre son chemin agile avec d’autres questions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *