Comment le Scrum Master traite-t-il les objections sur Scrum et l’agilité ?

Pourquoi cette question ?

Il ne fait aucun doute qu’aujourd’hui plus qu’hier, les résistances sont fortes lors de la mise en place ou le maintien de l’Agilité. Des approches comme Scrum impliquent d’ grands changements dans les rôles, les processus, la gouvernance et la culture de l’organisation. Il est donc logique que les équipiers, les managers, les clients voire les utilisateurs émettent des réserves ou des réticences à telle ou telle principes, concepts ou pratiques. L’occasion est donc rêvée pour un.e Scrum Master de saisir ces réflexions comme des opportunités de poser un débat voire un dialogue. Ces sujets seront autant d’opportunités pour un.e Scrum Master de se préparer, d’investiguer pour apporter des réponses, des éléments d’information, bref, de faire de la pédagogie. Exactement ce qu’on attend de ce rôle !

Les réponses possibles

Bien que ce soit complexe à appliquer à chaque fois (après tout, nous ne sommes qu’humain), nous vous invitons à accepter les critiques telles qu’elles sont exprimées. Prenez le temps de sentir quelle est l’ambiance actuelle : est-elle propice à la discussion ? Est-elle électrique ? Qui est votre interlocuteur ? Sur quoi se base-t-il pour exprimer ses idées ? En fonction de la situation, vous opterez soit une approche informative, explicative qui répond point par point aux objections de votre interlocuteur, soit vous lui manifesterez votre compréhension sans entrer maintenant dans le débat. Peut-être aurez-vous envie de saisir cette objection comme une occasion pour l’inviter à vous rejoindre sur un atelier d’équipe ou tout simplement à sanctuariser un créneau de discussion dédié. Dans ce genre de situation, veillez d’abord à rester calme et souriant. Gardez en tête que si cette personne manifeste une critique, il est fort probable que son cadre de référence est perturbé et que le stress généré par cette perturbation (qui s’appelle Agilité ou Scrum) est la zone de travail que vous devez traiter. Attendez que cette personne soit moins tendue pour engager un dialogue plus vertueux.

Les réponses à éviter

Lorsque nous sommes animés de croyance et de valeurs fortes qui nous animent, nous pouvons vite être tentés de vouloir convaincre les autres que nous avons raison. Nous vous recommandons donc d’éviter de convaincre à tout prix. Certaines personnes ont besoin d’un cheminement, pas de se faire assommer à grands coups d’arguments donc certains seront certainement plus subjectif que factuels (Petit exercice cadeau : comment prouver que l’Agilité est un meilleur modèle dans une organisation qui a déjà ses habitudes, mêmes si elles comportent des défauts ?).

Une autre posture que nous vous recommandons d’éviter est de prendre les critiques à cœur, surtout si croyez intimement que Scrum et l’Agilité sont plus que nécessaires dans votre organisation. L’enjeu ce n’est pas vous en tant que Scrum Master.

Si vous avez du mal à traiter ces objections, peut-être qu’un échange avec votre superviseur sera une bonne idée. Souvent une prise de recul aide à un voir plus clair.

Qu’est-ce que je fais maintenant à partir de cette question ?

En tant que Scrum Master, je suis attentif aux signaux faibles internes à l’équipe et externes. Je saisis chaque occasion pour proposer à mes interlocuteurs un temps d’échanges pour apaiser, comprendre, partager.

Poursuivre son chemin agile avec d’autres questions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.