Comment je développe les compétences liées à mon rôle de Scrum Master ?

Pourquoi cette question ?

Les compétences demandées au Scrum Master sont multiples :

  • servant leader
  • coach
  • facilitateur
  • formateur
  • mentor
  • manager
  • leveur d’obstacle
  • agent du changement

Ces 8 compétences sont proposées par Barry Overeem dans son articles Les 8 postures du Scrum Master.

Elles se déclinent en savoir faire multiples :

  • aider l’équipe à rester concentrée sur la valeur à fournir en continue ;
  • fournir un cadre de facilitation des évènements d’équipe (exemple : en entrée du processus avoir des éléments du backlog prêt pour une planification, s’assurer qu’en fin de réunion l’équipe reparte avec un objectif d’itération et un backlog d’équipe en fin de processus);
  • mettre en place un processus d’amélioration continue et de suivi des actions;
  • proposer des sessions théoriques d’apprentissage et de développement des compétences.

Mais aussi en savoir-être

  • se concentrer sur les besoins psychologiques de son équipe;
  • encourager les membres de l’équipe à rechercher l’excellence constante (personnelle et professionnelle);
  • écouter chacun sans proposer, se rendre disponible, accueillir les émotions de chaque personne qui fait partie de l’équipe;
  • encourager la culture de confiance, de transparence et de sécurité psychologique.

Le Scrum Master est bien plus qu’un colleur de post-it, qu’un expert logiciel ou que le sauveur qui a réponse à tout et nourrit son équipe à la petite cuillère. En ce sens c’est un métier complexe, et exigent qui demande des années d’apprentissage pour devenir impactant.

Si je conduit une voiture depuis 10 ans et que je suis expérimenté, peut-on dire que je vais être opérationnel pour conduire une ferrari ?

Olivier Ledru – PST

Les réponses possibles

Je commence dès maintenant un cahier de coaching avec des objectif et des résultats suffisamment engagent mais atteignables que je souhaite m’offrir, en étant honnête avec moi-même.
Je m’offre du temps pour un coaching. Souvent on s’accorde un petit plaisir personnel (séance de SPA, restaurant, cinema) mais combien d’entre nous prennent soin de leur “soi”. Combien attendent de faire un burn-out, d’être complètement déconnectés de leurs besoins psychologique pour entamer une démarche d’accompagnement?
Je rejoins un groupe de pair qui va m’accompagner sur mon chemin de développement personnel et professionnel.

Les réponses à éviter

Rester dans son déni, au même titre que la grenouille qui bout dans sa marmite, se contenter d’accepter la situation en pensant que cela va s’arranger.

Si l’on plonge subitement une grenouille dans de l’eau chaude, elle s’échappe d’un bond ; alors que si on la plonge dans l’eau froide et qu’on porte très progressivement l’eau à ébullition, la grenouille s’engourdit ou s’habitue à la température pour finir ébouillantée.

Fable de la grenouille

Poursuivre son chemin agile avec d’autres questions …

Qu’est-ce qu’un Scrum Master ?

Qui est le Scrum Master de l’équipe ?

Comment en tant que Scrum Master je développe ma posture de coach ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *